Une formation continue importante, suivi des marchés, des baladodiffusions et de la lecture

Une formation continue importante, suivi des marchés, des baladodiffusions et de la lecture

Une formation continue importante

En plus de devoir suivre nos cours pour obtenir nos permis et notre droit de pratique, l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et la Chambre de la sécurité financière (CSF) ont obligé la formation continue.

Connaitre les produits et les lois

Pour être sûr de connaitre les produits que nous vendons et que nous respectons la conformité, nous devons suivre 40 heures de formations continues réparties dans les domaines suivants :

  • Matière générale
  • Conformité
  • Assurance de personnes
  • Courtage en épargne collective

En plus, la CSF oblige de suivre un cours tous les deux ans fait par eux pour s’assurer que nous maîtrisons correctement la conformité, les situations problématiques et que nous assurons de toujours protéger les clients.

Un suivi régulier avec les compagnies de fonds et d’assurances

En plus de la formation continue obligatoire, nous restons en contact régulier avec les compagnies de fonds et d’assurances. Il est important pour nous de connaitre l’évolution des marchés, les changements qu’ont effectués les gestionnaires et leur vision à long terme pour être capable de vous conseiller adéquatement.

Dans le monde des assurances, les nombreux produits disponibles et leur complexités dans certains cas nous obligent à suivre régulièrement des présentations. Que ce soit pour mieux comprendre le fonctionnement d’un produit, avoir des exemples d’applications de leur produit ou découvrir les nouveaux produits pour mieux répondre à vos besoins.

Suivi des marchés

Les actions sous pression face aux inquiétudes croissantes de la deuxième vague de la COVID-19.

Les marchés boursiers mondiaux ont reculé cette semaine, mettant fin à une série de gains hebdomadaires consécutifs qui avaient effacé les pertes cumulatives de certains indices boursiers depuis le début de l’année.

C’était en réaction à l’accélération du nombre de cas de la COVID-19 dans certains États des États-Unis. De plus, l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) a publié de sombres prévisions économiques.

La FED sème le doute sur le marché

D’autre part, le président de la Réserve fédérale (Fed), Jerome Powell, a averti que la pandémie pourrait créer des défis à long terme pour l’économie américaine. Powell a donné une conférence de presse annonçant que la Fed ne prévoyait aucune hausse des taux directeurs américains au moins jusqu’à la fin de 2022.

Il a rassuré les investisseurs que la Fed ferait tout ce qu’il faut et aussi longtemps qu’il le faudrait pour soutenir la reprise économique. L’engagement de la Fed à maintenir une politique monétaire accommodante et de maintenir son rythme actuel d’achats d’actifs a fait chuter les rendements obligataires. Le message accommodant de la Fed a également fait grimper le prix de l’or (+0,96%).

Le pétrole n’échappe pas à la baisse

Le pétrole a affiché sa première baisse hebdomadaire depuis avril (-6,18%). Les prix du pétrole ont débuté la semaine en hausse après que l’OPEP et ses alliés ont convenu de prolonger leurs réductions de production d’un mois. Cependant, les prix ont chuté, tout comme le reste du marché boursier.

Des baladodiffusions et de la lecture

L’avis des gestionnaires de fonds

Comme les dernières semaines, voici les différentes présentations de gestionnaires de fonds que vous pouvez écouter :

  • Paul Taylor, vice-président, gestionnaire de portefeuille, équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (7 avril 2020)
  • Todd Mattina, vice-président principal, économiste en chef, cochef de l’équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (22 avril 2020)
  • Paul Taylor, vice-président, gestionnaire de portefeuille, équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (6 mai 2020)
  • Todd Mattina, vice-président principal, économiste en chef, cochef de l’équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (19 mai 2020)
  • Todd Mattina, vice-président principal, économiste en chef, cochef de l’équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (6 juin 2020)
  • Patrice Quirion, gestionnaire de portefeuille chez Fidelity, traite des éléments clés que les investisseurs canadiens doivent prendre en considération actuellement (16 avril 2020)
  • Hugo Lavallée,  gestionnaire de portefeuille d’actions canadiennes, traite de l’incidence de la COVID-19 sur l’économie et les marchés canadiens et son point de vue sur les occasions de placement à long terme pour les investisseurs (9 avril 2020)
  • David Tulk, gestionnaire de portefeuille chez Fidelity (7 avril 2020)
  • Peter Bowen, vice-président, Recherche sur la retraite et la fiscalité et Michelle Munro, directrice principale, Recherche sur la retraite et la fiscalité chez Fidelity (31 mars 2020)
  • Clément Gignac, vice-président principal et économiste en chef à iA Groupe financier. Il agit notamment en tant que porte-parole sur les questions économiques.
  • Jeff Elliott, Ph. D., CFA, Vice-président, Gestion de portefeuille, et gestionnaire de portefeuille chez CI (7 mai 2020)
  • Brian Levitt et Jim Young, stratégiste du marché et gestionnaire de portefeuille sénior chez Invesco (20 mai 2020)
  • Michel Villa, l’impact du coronavirus sur la gestion de vos placements (4 juin 2020)

Des articles qui pourraient vous intéresser

À propos de l’auteur

admin administrator